Bip, Boup, Bop… quelque soit le son de cette notification ou de cette vidéo qui vient de se lancer en fond, alors que vous lisiez tranquillement votre article, cela est fortement dérangeant.

Nous avons tous déjà eu ce type de mésaventures avec une vidéo cachée qui vient de s’ouvrir en popup, un onglet qui vient de s’ouvrir avec une publicité très borderline (pour rester poli), ou bien carrément une fenêtre bloquée par le trop grand nombre de publicité qui doivent se charger.

La publicité sur Internet est devenue monnaie courante dans notre navigation, pourtant certaines alternatives existent pour nous simplifier l’accès à l’information et arrêter d’être dérangés.

Dans cet article, nous vous proposons un zoom sur la publicité Internet, sur son développement durant les dernières années, ainsi que sur nos applications favorites pour vous aider à lutter contre celles-ci.

La publicité sur Internet, un mal nécessaire ?

La publicité Internet sous toutes ses formes

La publicité s’est répandue sur Internet, offrant aux annonceurs de nouveaux espaces pour communiquer. Alors qu’ils étaient limités par certains formats (affichage, radio, télévision, etc…), avec Internet (lien vers ensemble de mots clés “Internet) une multitude d’espaces se sont ouverts pour permettre aux marques de communiquer à destination de leurs consommateurs.

Grâce à Internet, chaque marque, chaque entreprise peut cibler les internautes qu’elle souhaite toucher à travers un ensemble de critères sociodémographiques (âge, localisation,…) et comportementaux (recherches, centres d’intérêts, …). Cela rend la publicité digitale terriblement efficace puisqu’elle permet de toucher très finement l’audience que la marque souhaite. Durant ces dernières années, de nombreux formats sont apparus pour s’adapter aux modes de consommation d’Internet sur ordinateur, puis sur smartphones et tablettes.

Nous retrouvons notamment :

  • les bannières et display, qui correspondent aux visuels ou vidéos que vous allez voir en habillage de certains sites web.
  • les popups qui apparaissent au-dessus de l’article ou de la vidéo que vous êtes en train de
    regarder,
  • les articles sponsorisés, qui correspondent à de la publicité (la marque paie le média pour faire sa promotion de façon plus ou moins délicate) mais moins intempestive que les deux formats ci-dessus,
  • les prérolls qui sont les 5 premières secondes (voire plus) sur les vidéos YouTube ou autres que vous regardez.

Sans vous citer tous les formats qui existent (en voici quelques-uns de plus), vous avez ici les 4 principaux qui nous viennent à l’esprit lorsque l’on parle de publicité sur le web.

Certains d’entre eux peuvent être très intrusifs et dérangeants, comme le popup, et d’autres moins comme l’article sponsorisé (aussi appelé « native advertising ». Pour l’exemple du popup, il est résolument agressif puisqu’il apparaît sans prévenir sur l’écran, et « prend en otage » le consommateur Internet sans qu’il n’ait rien demandé. Même à la télévision ou à la radio nous sommes prévenus lorsqu’il va y avoir des pubs, pas sur Internet avec le préroll.

Il est également important de savoir que l’ensemble de ces publicités se retrouvent sur l’ensemble des applications ou sites web possibles. Facebook par exemple possède sa propre régie média et diffuse donc de la publicité comme de nombreux blogs, YouTube ou encore la plupart des applications mobiles gratuites. Ce type de publicité peut donc être mal perçue, car omniprésente et oppressante, et fait oublier à quoi sert réellement la publicité sur Internet.

A quoi sert la publicité sur Internet ?

Au départ, la publicité sur Internet s’est développée pour permettre au web de rester gratuit pour tous. En se rémunérant grâce aux annonceurs qui profitent de l’espace d’exposition, Internet peut se financer et proposer la même expérience pour tous.

Malheureusement comme toujours, certains abus ont été commis et ont justifié l’emploi de méthode plus agressives, venant désormais nuire à l’expérience de l’internaute.

Cette publicité qui visait donc à garantir à l’internaute une bonne expérience et un accès quel qu’il soit, se retourne progressivement contre lui et est désormais décriée.

Quelles alternatives sont en développement ?

Afin de lutter contre ces abus publicitaires, plusieurs alternatives ont vu le jour :

  • la création de logiciels et applications permettant de lutter contre cette publicité (nous les évoquerons en seconde partie de l’article),
  •  la garantie de certains annonceurs en une transparence sur la publicité et en une attention particulière dans l’expérience de leurs utilisateurs,
  • la garantie de certains navigateurs de ne pas « tracker » les moindres faits et gestes des internautes (afin d’éviter la publicité basées sur le comportement sur Internet)
  • un modèle payant, mis notamment par certains médias, pour garantir un minimum de publicité et accéder à une lecture agréable sans publicité.

Nous voyons bien ici toute la difficulté de conserver un équilibre qui soit stable. D’un côté Internet a besoin d’Internet pour rester gratuit et accessible à tous, d’un autre côté les internautes qui font vivre Internet sont lassés et agacés du trop grand nombre de publicités nuisant à leur navigation. Nous évoquerons les potentielles évolutions futures en fin d’article, dans notre conclusion.

Les meilleures solutions qui existent pour lutter contre la publicité

Afin de vous guider dans l’obtention d’une meilleure expérience dans votre navigation Internet, nous vous proposons dans cette partie quelques conseils et solutions pour lutter contre la publicité et retrouver une expérience fluide et agréable.

Les logiciels et applications anti-publicité

De nombreuses applications se sont développées pour vous permettre de lutter contre la publicité intempestive sur Internet.

La plus connue, la plus utilisée et la plus efficace est Adblock Plus. S’il fallait donc parler que d’une application ici, c’est de celle-ci !

Cette extension est gratuite et va vous permettre de bloquer les annonces publicitaires sur votre navigateur web. En agissant tel un agent filtrant, il va cacher les publicités, bloquer les popups, empêcher certaines annonces vidéos de se lancer.

Pour télécharger cette application, il suffit de vous rendre sur le site de l’extension correspondant à votre navigateur et de l’installer :

  • Google chrome,
  • Mozilla Firefox,
  • Internet explorer,
  • Safari

Adblock va ainsi vous garantir une certaines sérénité bien que certains sites web refusent d’afficher leur contenu si vous conservez Adblock. En effet, Adblock est perçu comme un outil néfaste pour les éditeurs de contenus sur Internet et pour les annonceurs, il ne faut pas oublier que beaucoup vivent de cette publicité.

Point important à noter donc : au sein de l’application, vous pouvez désactiver Adblock sur certains sites web. Je vous conseille de le faire pour tous les sites web où vous considérez que la publicité est bien gérée, diffusée et qu’elle ne vous gène pas. Cela vous permet de « sanctionner » ceux qui vous dérange, et de valoriser ceux qui prennent votre expérience en considération.

Les moteurs de recherche et navigateurs spéciaux

Plusieurs moteurs de recherche et navigateurs ont été créées afin de répondre à cette volonté d’anonymat sur Internet. Ces navigateurs, pour la plupart, vont permettre de naviguer en tout tranquillité, sans être suivi pour ensuite être adressé avec de la publicité basée sur ses propres comportements web.

Parmi les différents logiciels développés, nous retrouvons :

  • Opera, qui va directement intégrer un bloqueur de publicité,
  • Epic Privacy Browser, qui va directement bloquer les trackeurs et autres cookies qui permettent de suivre les internautes,
  • Qwant, qui est un moteur de recherche français, dont le but est de répondre de la manière que Google aux requêtes des internautes, un soupçon de respect de la vie privée en plus.

Il existe de nombreux autres moteurs de recherche et navigateurs qui cherchent à améliorer l’expérience des internautes sur la toile et à préserver leur vie privée. Vous pourrez découvrir de nombreux comparateurs sur Internet. Nous vous invitons également à vous abonner à notre newsletter, un article sur le sujet étant actuellement en cours de rédaction ! 😉

Le nettoyage de votre ordinateur

Si vous ne possédiez pas de logiciel ou d’application vous permettant de contrôler la publicité intempestive, il est possible que vous ayez cliqué sur certaines d’entre-elles par inadvertance. Là où beaucoup sont juste de la publicité, d’autres vont venir installer de micro logiciels qui vont ralentir les performances de votre ordinateur, mobile ou autre.

Vous retrouvez donc des modifications du comportement de votre navigateur, des barres ou options supplémentaires totalement inutiles, et autres parasites.

Pour effectuer un nettoyage, je vous conseille de :

  • vérifier dans les logiciels installées s’il n’en existe pas certains qui se sont invités seuls sur votre ordinateur,
  • vider régulièrement votre historique et cache de navigateur Internet,
  • installer Malwarebytes Adwcleaner et de le lancer afin qu’il vienne nettoyer votre ordinateur de tous les programmes publicitaires et indésirables qui se seraient installés sans que vous ne le souhaitiez.

Ces trois actions, relativement simples, vont vous permettre d’effectuer une passe régulière sur votre ordinateur, de lui permettre de conserver un niveau de performance convenable, et d’éviter que de petits programmes ne viennent vous harceler encore davantage de publicités.

Pour en finir sur cet article, il est important d’attirer votre attention sur un point. Malgré le dérangement qu’elle provoque, la publicité sur Internet est nécessaire pour garantir une survie d’un modèle gratuit et ouvert à tous. Il faut donc raisonner ses comportements de suppression de la publicité, pour autoriser les éditeurs et sites web qui respectent les règle set font des efforts.

En effet, sans cette mesure de notre part, Internet pourrait devenir payant demain. Un modèle qui permettra à ceux qui paient le plus d’accéder à un Internet rapide et efficace. C’est actuellement l’un des risques qui pourraient se développer durant les prochaines années.

Si nos article vous plaisent et que vous souhaitez nous encourager à continuer, je vous invite à vous inscrire ​à notre newsletter juste ici.